Milk friend or foe

Le lait : ami ou ennemi ?

Milk : friend or foe?

 

Laits

Le lait ne semble pas indispensable pour avoir des os solides. Bien que le rôle du calcium dans la construction des os, ne soit plus à démontrer : il faut savoir que la minéralisation de nos os ne se résume pas à la quantité de calcium que nous consommons. Notre capacité à déplacer ce calcium du sang vers les cellules et à le fixer sur les os dépend de nombreux facteurs, dont la vitamine D, mais également l’équilibre acido-basique, qui traduit la régulation, par notre organisme, du pH sanguin. Celui-ci doit être compris entre 7,38 et 7,42 (légèrement basique).

Or, une alimentation trop riche en protéines génère une charge acide sous forme d’acides sulfuriques et phosphoriques (éliminés dans les urines).

De même, une consommation excessive de chlorure de sodium (le sel de table) augmente les risques d’excès d’acidité, en modifiant le rapport Sodium/ Potassium (Na/K). Ce rapport est important car il a un impact sur la valeur de la pression sanguine et sur l'hypertension. Le rapport idéal est de 3 pour 1 (soit trois fois plus de potassium que de sodium).

Pourtant le rôle protecteur des fruits et des légumes est bien établi à travers des études épidémiologiques, cliniques et expérimentales. Les sels organiques présents dans ces végétaux permettent de lutter contre l’acidification tissulaire (liée à l’excès de consommation de sel de table et de protéines) ; en plus des polyphénols et des vitamines A, C, E et K contenus dans ces végétaux, et leur rôle bénéfique sur la santé osseuse.

 

Aliments riches en calcium, en ordre décroissant:

*  produits laitiers (lait, fromage, yogourt);

*  poissons, surtout en conserve;

*  boissons de soya enrichies en calcium;

*  graines (sésame...);

*  légumineuses;

*   noix;

*  légumes verts (persil, laitue, épinard, fenouil, brocoli, haricot vert, chou vert...);

*  fruits rouges

Du calcium sans lait

 

Globalement, les aliments riches en protéines, tels que les viandes, les fromages et autres laitages, ainsi que les produits céréaliers sont acidifiants. Les aliments alcalinisants sont les fruits et les légumes. A noter, que les protéines d’origine végétale sont moins acidifiantes que celles d’origine animales.

Equilibre acido basique synergie alimentaire

 

Afin de respecter l’équilibre acido-basique de votre corps, voici quelques recommandations de base :

  • Augmenter votre consommation d’aliments alcalinisants (à indice PRAL négatif)[1] 

  • Consommer des végétaux (fruits et légumes) quotidiennement en privilégiant une cuisson à la vapeur ou à l’étouffée pour préserver leur teneur en potassium.

  • Privilégier les protéines végétales comme les graines et les légumineuses.

  • Ne pas confondre le goût « acide » et pouvoir « acidifiant » d’un aliment. Le citron, bien qu’acide au goût, est très riche en citrate au pouvoir alcalinisant.

  • Réduire la consommation de produits salés : sel de table, charcuterie, fromage, plats cuisinés, pain…

  • Evitez le café[2], les sodas et autres boissons contenant de la caféine.

  • Evitez l’excès des protéines animales.

  • Limiter la consommation de produits laitiers : privilégier les fromages blancs (moins de matière grasse, de protéines et de sel), de préférence à base de lait de chèvre ou de brebis.

 

 

 

[1] Vérifiez l’indice PRAL des aliments, en vous reportant au tableau des indices PRAL

[2] Certaines sources considèrent le café comme alcalifiant, mais malgré le fait, qu’il contient quelques minéraux et ne renferme pas de protéines, il est  acidifiant.

 

×