Trop de toxines

Trop de toxines

 

  • Les aliments et plats préparés contenant des conservateurs alimentaires d’origine synthétique (désignés, dans la liste des ingrédients des aliments, par la lettre E suivie de 3 à 4 chiffres) ;
  1. tels que les nitrates et les nitrites (E 249 à 252), très utilisés dans les produits à base de viande tels que les charcuteries, le poisson salé ou fumé. En effet, les nitrosamines[1] une classe de composés chimiques possédant un très fort potentiel cancérigène, sont formés par la flore intestinale à partir de ces nitrates et nitrites (E 249 à 252). La formation des nitrosamines dans l’organisme est probablement catalysée par le fer présent dans la viande rouge. De plus, ces nitrates alimentaires pourraient augmenter le risque de cancer gastrique.
  2. tels que les additifs au phosphate (E 338 à 343 et E 450 à 452), car l’excès de phosphore dans l’organisme semble augmenter le risque des maladies cardiovasculaires, de problèmes rénaux et de cancer.
  3. tel que le glutamate monosodique (E621) : un exhausteur de goût utilisé dans de nombreux plats cuisinés : potages, viandes, fruits de mer, volailles, vinaigrettes, légumes préparés... Il semble provoquer des allergies et des migraines, (les asthmatiques y sont sensibles). Il est soupçonné d’être toxique pour les neurones et de favoriser des maladies dégénératives (maladie de Parkinson).

 

  • Les aliments contenant des graisses hydrogénées qui peuvent renfermer des acides gras trans qui favorisent l'inflammation: margarines hydrogénées, desserts, pâtisseries, viennoiseries, gâteaux, biscuits, barres chocolatées...

Tartes

  • La viande rouge trop riche en gras, car les toxines et pesticides sont liposolubles et se concentrent dans la graisse des animaux dont nous consommons la viande.

V

 

[1] Les aliments contre le cancer. Richard Béliveau. Éditions Trécarré. Canada. 2005.