Les végétaux

Les végétaux pour éliminer les toxines de l’organisme :

A l’aide de nombreux nutriments, le foie transforme  les substances toxiques (via une série de réactions chimiques) en déchets hydrosolubles qui peuvent être éliminées à travers la bile ou les reins.

Ces nutriments qui aident le foie, à filtrer les toxines de l’organisme, proviennent de certains végétaux : les brassicacées (famille du chou), les alliacées (famille de l’ail), le thé vert, les fruits rouges, le romarin, l’artichaut, le curcuma, le fenouil, le cumin, la menthe et les agrumes.

 

  1. Les brassicacées

Les brassicacées (choux de Bruxelles, brocoli, laitue, cresson, chou, chou-fleur, endives, navet, radis…) constituent une source importante de composés phytochimiques (caroténoïdes, et flavonoïdes). Ils limiteraient le risque du cancer du côlon, d’après une récente étude.

De tous les végétaux, les brassicacées sont ceux qui contiennent la plus grande variété de molécules phytochimiques aux propriétés anticancéreuses. Cependant, ce qui les différencie des autres légumes est leur contenu en glucosinolates, des molécules qui peuvent être transformées (par une enzyme) en composés biologiquement actifs : les isothiocyanates.

Lorsque vous mangez du chou, les glucosinolates sont mises en contact avec une enzyme appelée myrosinase et donnent alors naissance aux isothiocyanates; le plus connu étant le sulforaphane (brocoli).

Le sulforaphane (brocoli) accélère considérablement l’élimination, par l’organisme des substances toxiques, au potentiel cancérigène, tout en épargnant les cellules saines.

Les nutriments contenus dans les brassicacées étant très solubles dans l’eau et sensible à la chaleur, on recommande de faire cuire les brassicacées le moins possible (moins de 10mn), dans un minimum de liquide.


7

2. Les fruits rouges

Les fruits rouges (fraises, framboises, myrtilles, mûres, groseille, cerises) regorgent de composés phytochimiques au potentiel anticancéreux. Ils participent à la détoxication de l’organisme, grâce à l’acide ellagique, de la famille des polyphénols.

C’est dans les fraises et les framboises (ainsi que les mûres) que l’acide ellagique est le plus biodisponible (assimilable par notre organisme). L’acide ellagique, outre son pouvoir de détoxication, possède des vertus antioxydantes puissantes ; il peut ainsi atténuer les lésions dues aux radicaux libres. C’est une molécule anticancéreuse très puissante.

Une autre classe de polyphénols : les anthocyanidines responsables de la très grande majorité des couleurs rouge, mauve, bleue, orange…de plusieurs fleurs et fruits. Ces pigments sont particulièrement abondants dans les petits fruits surtout dans les framboises. Cette forte teneur en anthocyanidines serait, également, responsable du très fort potentiel antioxydant des fruits rouges.

8

 

 

3. Le thé vert

Le thé vert constitue une source exceptionnelle de molécules anticancéreuses très puissantes, qui en font l’un des éléments incontournables de tout régime alimentaire destiné à prévenir l’apparition du cancer. En effet, des études réalisées sur des animaux ont montré que le thé vert, (en plus, de son rôle dans la détoxication de l’organisme), prévenait le développement de plusieurs tumeurs cancérigènes (cancer de la peau, du sein, du poumon, de l’œsophage, de l’estomac et du côlon)[1].

Les feuilles de thé vert renferment une classe de polyphénols nommés flavanols (ou catéchines) ; ces molécules sont responsables du potentiel anticancéreux du thé vert et possèdent des propriétés antifongique et antibactérienne. Le thé vert contient plusieurs catéchines dont l’EGCG (ou épigallocatéchine gallate), qui possède le potentiel anticancéreux le plus élevé.

Le thé vert est meilleur que le thé noir car lors de la fermentation de ce dernier, les polyphénols initialement présents dans les feuilles de thé, subissent une oxydation qui donne des pigments noirs : les théaflavines.

Le thé vert japonais contient beaucoup plus d’EGCG que le thé vert chinois. L’extraction des catéchines nécessite une infusion de 8 à 10mn. On recommande de boire 3 tasses par jour, de thé vert fraîchement infusé.

9

 


[1] Les aliments contre le cancer. Richard Béliveau. Éditions Trécarré. Canada. 2005.

 

4. Ail et Oignon

L’ail, l’oignon, la ciboulette, l’échalote et le poireau font partie de la famille des alliacées ; ils contiennent des antioxydants de la famille des flavonoïdes.

Des études indiquent que la consommation des alliacées pourrait avoir un effet protecteur contre les cancers de l’œsophage, de l’estomac et de l’intestin, grâce aux composés sulfurés qu’ils contiennent.

1010

5. Le soya

Le soya est un légume sec, qui contient des nutriments reconnus pour protéger des maladies cardiovasculaires et du cancer : les isoflavones.

Le soya contribue à la détoxication de l’organisme, grâce aux isoflavones.

11

Le soya se présente sous forme de fèves (qui se cuisinent comme les lentilles), de miso (pâte fermentée de soya), de tofu (fromage végétal), de lait…

Le soya apporte à l’organisme du fer non héminique. Bien que moins bien assimilé par l’organisme que le fer d’origine animale, c’est une source importante de fer.

Le soya est, également, une source importante de protéines végétales, c’est pourquoi il est souvent ajouté aux soupes ou aux salades pour remplacer l’apport en protéines animales (viandes, produits laitiers), trop riches en gras.

12

6. L’artichaut

L'artichaut contient de l’inuline, un sucre de la famille des fructanes contenu dans les plantes. L’inuline, lorsqu’elle atteint le côlon, est utilisée par la flore intestinale qui la métabolise. C'est un prébiotique, c’est-à-dire qu’elle n’est pas digérée ni absorbée mais elle stimule le développement des bonnes bactéries de la flore intestinale comme les bifidobactéries. Ces bactéries aident à la synthèse ou à l’absorption de plusieurs nutriments nécessaires à l’organisme; ce qui est bénéfique, également, pour notre système immunitaire. 

L’artichaut peut être consommé cuit à la vapeur, ou sous forme d’infusion en faisant sécher les feuilles au préalable.

13

7. Le fenouil

Le fenouil, un légume au goût légèrement anisé, contribue à la détoxication de l’organisme et est reconnu comme étant une source de vitamine C. Le fenouil possède, en plus, des vertus eupeptiques (qui facilitent la digestion). 

141414

×