Régime Hypotoxique

Régime hypotoxique (régime du Dr Seignalet)[1]

 

Principe du régime

La microflore intestinale joue un rôle important dans le fonctionnement du système digestif et du système immunitaire. Les bactéries de nos intestins communiquent avec les cellules du système immunitaire gastro-intestinal ainsi qu’avec le foie pour coordonner une réponse immunitaire aux antigènes alimentaires et aux micro-organismes pathogènes.

Des facteurs génétiques (carences enzymatiques, allergies) et environnementaux comme l’alimentation moderne (gluten, protéines du lait et composés issus de la cuisson à haute température, une alimentation déséquilibrée) ou la prise fréquente d’antibiotiques peuvent avoir un effet négatif sur l’équilibre de la microflore intestinale. Ainsi agressée, fragilisée, la muqueuse intestinale, devient, trop perméable et laisse passer dans la circulation sanguine des macromolécules bactériennes et alimentaires qui perturbent l’organisme.

Dans cet état que l'on caractérise d’hyperperméabilité intestinale, le passage de molécules exogènes enclenche un processus inflammatoire chronique et une réponse immunitaire qui peut être la cause de maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, sclérodermie, maladie cœliaque,...), ou le cancer, le diabète de type 2, l’arthrose, l’asthme…

Notre immunité digestive est, par conséquent, liée à une flore intestinale optimale et à l’adoption d’un régime alimentaire adéquat.

Le Dr Seignalet juge que son programme alimentaire peut restaurer la muqueuse intestinale et empêcher l’apparition de ces maladies. Pour compléter ce régime[2], il recommande la prise de suppléments de vitamines, de sels minéraux et d’oligo-éléments ainsi que la consommation quotidienne de ferments lactiques (des bactéries qui ont une action bénéfique sur la flore intestinale)[3].

 

Aliments toxiques

Aliments bénéfiques

Blé dur et blé tendre (pâtes, semoule, pain, farine, pizzas, croissants, brioches, gâteaux, galettes, biscuits, biscottes); la plupart des céréales (seigle, orge, maïs, avoine); lait d’origine animale (vache, chèvre, brebis) et dérivé (beurre, fromage, crème, yogourt, glace); sel blanc raffiné, chocolat au lait, confitures, huiles raffinés, margarines, conserves (sauf de légumes) ; les aliments cuits au-dessus de 110 °C : viandes cuites, foie, rognons, œufs trop cuits, poissons trop cuits, huiles cuites, oléagineux cuits. Les huiles extraites à chaud ou cuites : remplacer le beurre, la margarine et les huiles raffinées par des huiles obtenues par première pression à froid tel que : l’huile d'olive vierge, l’huile de colza, l’huile de noix et l’huile de noisette.

Viandes, œufs et poissons cuits modérément, crustacés, fruits de mer, produits fumés (modérément), légumes verts (cuits à l’étouffée ou à la vapeur douce), légumes secs (cuits à l’étouffée ou à la vapeur douce), soya (yogourts de soya, lait de soya), crudités, fruits frais, fruits secs, oléagineux crus, miel, riz complet, sarrasin, sésame, quinoa, chocolat noir (modérément), huiles obtenues par première pression à froid, sel complet, sucre complet, infusions, eaux minérales, café (modérément), thé (modérément).

 

 

 


[1] L’alimentation ou la troisième médecine. Jean Seignalet. 5ème édition, Éditions François-Xavier de Guibert. France. 2004.

[2] Ce régime doit être suivi sous le contrôle d’un médecin nutritionniste, à cause des carences alimentaires dues à la suppression des céréales (source de vitamines du groupe B) et des produits laitiers (source de calcium et de vitamine D).

[3] Mon avis personnel sur ce régime : Ce régime est assez difficile à suivre car il requiert beaucoup de sacrifices : céréales, pâtes, pizza au fromage, viennoiseries, pâtisseries, gâteaux, biscuits, muffins, brownies, pain blanc, beurre, confiture, barres chocolatées, chocolat au lait, fruits au sirop, crèmes glacées, jus de fruits industriels, fromages, flans, les gratins, la béchamel !…vont vous manquer. Mais comme, on dit en anglais : it’s for the greatest good !

Vous sentirez la différence plus ou moins rapidement (plusieurs semaines) et vous serez amené à l’adopter, et à persévérer!

Cela, ne veut pas dire que vous allez courir le marathon ou escalader le mont Everest mais, au moins vous pourrez accomplir vos tâches quotidiennes et faire vos courses sans que cela soit un djihad de tous les jours !!!

Vous devez juste réapprendre à manger et à cuisiner différemment.